BAL_POUSSIERE

Bal Poussière est un film du regretté Henri Duparc, réalisé en 1989. Le film raconte l’histoire d’un homme puissant dans un village surnommé “Démi Dieu” qui à déjà cinq (5) femmes, et décide d’en prendre une nouvelle. Dans un milieu ou pratiquement personne n’a fait d’études ni quitté son village depuis sa naissance, la nouvelle femme est une jeune fille qui revient de la ville où elle a faite ses études. Entre coutume et modernité, la jeune nouvelle femme fait face à ses nouvelles coépouses.
Je pense n’avoir rien spoiler sur ce coup.

Sinon, j’ai jamais eu autant plaisir à regarder un film Africain (oui j’exagère un peu mais c’est pour la bonne cause). Bal Poussière est un film est drôle, touchant, les personnages sont attachant; et il y a même un dégrée érotique qui fait sourire l’innocent petit garçon ou l’innocente petite fille qui est en nous. Généralement mon problème avec les films Africains, c’est le manque d’esthétisme. Je m’explique: la tendance des films Africains c’est d’être très centrés sur la morale ou la leçon à tirer. Ce n’est pas un problème en soit mais malheureusement dans cet exercice, beaucoup manquent de tact. Certains nous donne la morale dès les premières minutes, et nous forcent à regarder un film dont on connait déjà la fin et qui tout le long nous semblera ennuyant. D’autres gardent la leçon pour la fin, oui, mais le film en entier apparait juste comme un tribunal vous forçant à vous rappeler tout le mal que vous avez causé; généralement à la fin de se genre de film, on ne souhaite pas un deuxième tour, personne ne veut être condamné une seconde fois.

Et c’est ce dans quoi j’apprécie le plus Bal Poussière. La subtilité. Tout en abordant des thèmes comme la polygamie, la corruption, l’adultère et la place de la femme dans la société; Bal Poussière reste et est avant tout une comédie “Afro-disiaque” comme j’ai pu le lire sur certaines affiches et revues. Rempli de scènes hilarantes, le film fait l’effort de ne pas tomber dans certains clichés. Il ne les évite pas tous mais ceux qui sont là ne gênent en rien la qualité du film. D’une façon générale aussi le film est plutôt bien filmé avec des placements ingénieux et subtils pour cacher telle chose ou dévoiler telle autre.

Bref, ce film est juste un bon moment, seul(e) ou accompagné(e). On peut le regarder autant de fois que possible et il aura toujours le même charme. Il rappellera à certains le bon vieux temps, vu que d’un côté ce film fait l’effet d’une histoire raconté par grand-mère. Ayez du bon temps et faites part de votre experience.

Ma Note
Bal Poussière : 7,75/10

Kansas City Shuffle

Advertisements