(1993) The Good Son Opt 1

A peine sorti du coma dans lequel ma vie d’étudiant m’avait plongé, je tenais absolument à me relancer dans mon activité préférée avec un bon film. Le genre de film qui me resterai dans la tête un bon bout de temps. Donc, quand je suis tombé sur “The Good Son” je me suis dit, avec un titre pareil, aucune chance que je me casse la gueule.

The Good Son” est un film qui raconte l’histoire d’un enfant (littéralement enfant, vu qu’il n’a pas plus de 11 ans dans l’histoire), joué par Elijah Wood, qui vient de perdre sa mère et se retrouve à devoir passer du temps chez son oncle pendant que son père gère le déménagement. Sur place, le jeune garçon se lie vite d’amitié avec son cousin et considère sa tante comme une réincarnation de sa mère. L’histoire aurait pu s’arrêter là mais le film nous dévoile donc que le fameux cousin a une tendance sadique et est terriblement vicieux. Allant d’action plus ou moins bénignes comme effrayer un chat avec un “crossbow” artisanal jusqu’à tenter de tuer sa propre sœur, le petit est simplement le mal réincarné.

Ce film, malgré son titre innocent, n’est certainement pas un film  pour enfant. Le petit méchant, joué par Macaulay Culkin, est assez comparable à King Joffrey dans la première saison de Game of Thrones, on a juste envie de l’empoisonner *SPOILER ALERT*. Pour un enfant de jouer un rôle aussi vicieux c’est tout simplement admirable, et je dois admettre assez dérangeant. Le film à des air de “The Stepfather” mais en plus.. mesquin. Je ne sais pas vraiment si les événements du films peuvent arriver dans la vrai vie, mais sincèrement c’est assez flippant d’être confronté à ces événements avec une âme innocente.

The Good Son” est un film pour adultes, avec des enfants dans les rôles principaux, et pratiquement aucun à l’écran. Durant pratiquement tout le film, mon subconscient n’arrêtait pas de m’envoyer des “Nooo, really?!” après chaque méfaits. Le truc le plus, intéressant disons, ce n’est pas tant que ça le fait que le petit soit un concentré de vilénie, mais plutôt le fait que tout ça nous paraisse si réel et atroce en même temps que l’histoire elle-même fait passé le scénariste pour un personnage des plus sadiques.

Bref, “The Good Son” est un film que je ne recommande qu’à ceux la qui ont déjà perdu espoir en l’espèce humaine, et qui comme moi, ont fini par croire que la réalité peut dans bien des cas, dépasser la fiction.

The Good Son : 7,5/10

Kansas City Shuffle…

Advertisements