Tu Know Ma Life Casting
The “Tu Know Ma Life” Cast

 

Sinon bonjour les gens, et les autres aussi. Même ceux qui ne répondent jamais.

Aujourd’hui je voudrais vous parler de la Web-série « Tu Know Ma life » produite par des Camerounais résidant en France et avec le tout avec Will Ebene comme showrunner.

Avant toute chose, bien que cette revue soit un exposé de ce que je pense de cette série, ça ne veut pas dire que j’ai jeté mon objectivité par la fenêtre. Ceci n’est pas une attaque, ce n’est pas personnel. Je « critique » cette série sur les mêmes critères que j’utilise pour parler des autres séries. Je vous connais vous camerounais. J’analyse le travail, pas la personne.

Bref, maintenant que j’ai fini avec la légalité des choses passons à la revue elle-même.

« Tu know ma life » est une série qui raconte le quotidien de jeunes Camerounais vivant en France. Et comme toute série sur la vie de jeunes ça parle d’amitié, d’amour, de sexe, de trahison, de plan machiavélique et d’une vision très étroite de ce qu’on pense que le sexe oppose fait de ses journées. Je veux dire, je ne suis clairement pas dans la majorité mais si les scenarios de « Tu Know Ma Life » arrivaient dans ma vie j’aurais plus de fun à la vivre. Mais pour dire vrai on ne tombe pas très loin des télés-novellas a ce niveau. Un peu de réalité mixée avec beaucoup de fiction. Le problème malheureusement avec ce genre de série c’est que pour rester attirante elle doit enchainer des intrigues toutes aussi saugrenues les unes que les autres ce qui au bout d’un moment fatigue celui ou celle qui la regarde (surtout que j’ai marathoné la première saison). Pour rester objectif, au-delà des mes propres préférences, la partie ‘histoire’ de cette série n’est vraiment pas mal. Pas parfaite, mais on est loin de « Friends » mais dès le premier épisode on est investi dans tel ou tel personnage et très vite on se retrouve à avoir des préférés et des moins préférés.

En parlant de ça. L’histoire tourne autour de 8 ou neuf personnages et malgré ca on se retrouve avec des personnages totalement inutiles, dont l’histoire ne nous intéresse pas et qui semble n’être là que pour faire avancer l’intrigue. Je ne donnerais pas de nom mais après cinq épisodes ça devient évident comme le nez au milieu de la figure.

Autre chose, cette série est tellement claustrophobique. Et je ne dis pas que c’est de la faute du réalisateur ou metteur en scène. J’ai été en France, je sais à quel point c’est difficile d’avoir un appartement à la superficie satisfaisante a moins d’être… Mais le cadrage nous (me) donne tellement l’impression que la série entière est tournée dans un placard à balai. Ce qui m’amène a cette suggestion : faire de la camera un personnage à part entière de la série. Ne pas nécessairement filmer la série entière à la première personne mais au moins utiliser cette technique pour avoir quelques plans larges.

Un petit reproche que j’ai tout de même à faire à la série et à son réalisateur. Bon, je dis un mais… Bref, déjà, abeg, si tu me lis, pour la saison deux, donner la même durée a tous les épisodes. C’est très ennuyant de commencer une série avec des épisodes de 15 minutes et finir la saison avec des épisodes de 25 minutes. Et parallèlement, prière d’enlever ou d’écourter les scènes inutiles. Il y en a tellement. Certaines scènes, pour passer le message qu’elles cherchent à passer n’ont pas besoin de faire plus de 3 minutes. Nous donner 10 minutes non-stop d’une scène qui n’est tellement pas nécessaire mais tellement pas (oui je le dis deux fois), ça donne envie de zapper en plein milieu d’un épisode. Autre chose, les caméras. Le fun dans le fait de regarder une série ou un film (pour moi du moins) c’est de déchiffrer comment certaines scènes sont tournées, d’imaginer combien de prises il a fallu pour parvenir au résultat final, ou encore de deviner combien de cameras ont été utilisée. « Tu Know Ma Life » ne laisse rien à l’imagination. Il est clair très tôt dans la saison qu’ils utilisent deux cameras qui malheureusement ne rendent pas la même qualité d’images. Ainsi, on passe très brutalement de « Trainspotting » à « Enter the Void ». Et ça fait mal aux yeux (Didon). De plus, la manière dont les répliques sont délivrées, j’hésite encore : soit c’est du très bon jeu d’acteur sur un excellent scenario, soit les acteurs improvisent en fonction des consignes du réalisateur. Dur dur.

Au milieu d’un ensemble de personnages qui se battent pour rester crédibles, il y a ‘Laetitia’ qui semble plus vrai que nature. Elle a probablement les meilleures scènes du lot et rend la série (à mon humble opinion) plus divertissante que je ne me doutais ou bien c’est juste que je suis un homme et Laetitia c’est le genre de fille que j’aime bien… Qui sait… Props to the actress Winnie for bringing Laetitia to screen.

Bref, « Tu Know Ma Life » est définitivement une série à explorer. Elle surprend aussi bien dans les bons que dans les mauvais côtés. Mais on (pronom indéfini) s’identifie aux histoires des uns et des autres et au final ça aide à faire passer la pilule plus facilement. Vous pouvez vous essayer au premier épisode plus bas. Enjoy!

Tu Know Ma Life : 6/10

Kansas City Shuffle

Advertisements