Imaginez que la science et la technologie aient voulu aller plus loin et voulu toucher ce qui nous définit en tant que êtres humains. Quels sont les dérives de la technologie telles que nous le connaissons aujourd’hui ? Qu’est ce qui fait de nous des humains dans une société technologiquement avancée,

Ce sont ses questions que traite Black Mirror.

Black Mirror, créée en 2011 par Charlie Brooker, est une série anthologique. En gros, chaque épisode est indépendant, possède une réalisation indépendante, des castings différents et des thématiques différentes. Le seul nœud qui réunit tous les épisodes est le rapport à la technologie.

Black Mirror a très souvent été comparé à « The Twilight Zone », notamment sur l’approche utopique et anthologique.

Black Mirror compte en ce jour 4 saisons. Chaque épisode est un long métrage qui apporte une analyse sur les problèmes du monde actuel en utilisant la technologie et monde comme déclencheurs. On y trouve un peu de tout : thriller, horreur, psychologique, science-fiction, drame ; Le plus récurrent étant la combinaison de la science-fiction et du drame.

Vu le nombre d’épisodes disponible à ce jour, je vais vous faire un top 7 des épisodes les plus marquants de Black MIRROR :

Numéro 7 : Episode 1 saison 1

Le premier épisode donne l’impression de commencer de façon banale comme une série américaine politique ; la touche apportée sur l’approche politique de la technologie. Sans vous spoiler, l’épisode 1 parle du Kidnapping de la princesse du Royaume Uni, les ravisseurs demandent comme rançon que le premier ministre fasse des relations sexuelles avec un porc. Vous imaginez un peu le délire, on se dit qu’il ne le fera jamais ça. Sauf que la décision ne revient pas à lui, car tout ceci a été diffusé sur internet. Cet épisode montre comment les médias ont le pouvoir d’influencer l’opinion publique quitte à pousser un homme à faire l’impensable.

 

Numéro 6 : Episode 3 saison 1

Cet épisode nous montre une vie de couple classique dans un monde où tout le monde peut voir tes souvenirs. Imaginez le délire ; dans ce monde, pas de télé, les gens passent leur soirée à regarder les souvenirs des autres. Tout tourne à trépas, lorsque la femme du couple a tendance à cacher des trucs à son mari. Ici, on va suivre l’investigation à la quête de la vérité. Cet épisode nous montre le pouvoir de la technologie au sein d’un couple, les mensonges ne pourront être possibles car n’importe qui peut visualiser ta mémoire, tes souvenirs.

 

Numéro 5 : USS CALLISTER épisode 1 saison 4

Cet épisode est littéralement un star trek dans un monde virtuel.

L’approche d’un monde virtuel dans lequel on peut transférer son esprit. Le créateur de ce monde est un psychopathe, ce qui rend l’épisode épique et intriguant. Un Psychopathe qui a recréé son monde réel dans le monde virtuel, le monde virtuel lui sert de défouloir , la question que l’on se pose est que , peut-on considérer des données numériques comme des personnes ?

Cet épisode je le recommande pour les fans de SF et de thriller.

 

Numéro 4 : SAN JUNIPERO (saison 3)

Cet épisode mélange voyage dans le temps, amour interdit, rencontres improbables. Cet épisode répond à la question sur les personnes en quête de leur identité, leur âme sœur. Il recense énormément de message sur l’amour et l’amitié au fil des époques et des générations.

 

Numéro 3: HANG THE DJ

Dans la même veine que San Junipero, nous sommes dans un monde où tous les relations entre les personnes, les couples sont définis par une application, des algorithmes qui donnent la compatibilité. Cet épisode nous montre la réalité de nos jours des personnes qui utilisent des applications comme Tinder ou Adopte un mec pour trouver l’âme sœur. Le monde présenté est vu comme une énorme simulation où toutes les relations ont un délai définitif. L’approche de cet épisode mêle un concept similaire à Matrix.

 

Numéro 2 : Nosedive, Crocodile et Arkangel

Ces 3 épisodes sont ex-aequo pour moi. Le premier, Nosedive, est le reflet de ce monde. Il montre comment l’homme est prêt à tout pour être populaire ou avoir la côte quitte à faire du n’importe quoi.

Crocodile est plutôt un thriller psychologique qui tourne mal pour un meurtre qui a été commis dans un monde où on peut observer les souvenirs des gens afin de résoudre des enquêtes.

Le dernier Arkangel est un critique des parents surprotecteurs de leur enfant. L’épisode nous montre une mère qui surprotège tellement sa fille qu’elle a mis au sein d’elle une application qui lui permet de voir ce qu’elle voit et de censurer ou de l’informer de tout contenu négatif pour elle.

 

Numéro 1: BLACK MUSEUM

Le final est un épisode complétement métaphysique qui nous montre que tous les épisodes de Black Mirror sont dans un même univers. C’est une sorte de Best off car dans cet épisode c’est un ensemble de plusieurs histoires où la technologie a détruit les personnes qui l’utilisaient jusqu’à les déshumaniser.

A travers cet épisode, on suit une fille qui entre dans un musée qui relate les dérives de la technologie sur les personnes. Le final est grandiose, je vous conseille de le voir.

Le point fort de Black Mirror est l’approche de chaque réalisateur sur la technologie, par exemple, un problème lié à adultère dans Black Mirror prend tout une autre ampleur combinée à la technologie.

Black Mirror fait une satire du monde actuel, du racisme, de notre rapport avec les médias, notre vie virtuelle. Les dérives de la technologie présentées dans Black Mirror nous apportent des questionnements pour notre futur : Comment voulons-nous que notre futur soit ? Cette question sera la conclusion que nous tirerons à chaque fin d’épisode.

En conclusion, si vous êtes fans de technologie, du questionnement sur l’être humain et de monde utopique, Black Mirror est faite pour vous. Vous pouvez commencer la série par n’importe quelle saison, vous allez comprendre le fond sans souci.

 

BassFranky

Advertisements