Deidra and Laney rob a train est une Dramédie (film alliant Drame et comédie) réalisé par Sidney Freeland sorti sur Netflix en Mars 2017. Le film retrace le quotidien de 2 sœurs, Deidra et Laney Tanner, issues de milieux défavorisés et forcées de commettre des crimes pour s’en sortir. En effet Deidra est une élève normale et ambitieuse qui planifie son entrée à l’université jusqu’à ce que sa mère, Marigold Tanner, se fasse arrêter. En l’absence des parents, Deidra devra subvenir aux besoins de ses cadets et empêcher sa famille d’être séparer. Les opportunités de travail étant rares et vu l’urgence de la situation Deidra décide de voler les marchandises d’un train avec l’aide de sa sœur Laney pourtant réticente au début. Ensemble, et grâce à des alliés improbables, elles vont se transformer en apprenties « Cat’s Eyes * », sans les cartes.

La réalisatrice Sydney Freeland selon IMBb a travaillé sur pas mal de projets pas très connus du grand public, les films indépendants n’ayant pas la même puissance budgétaire qu’un Marvel par exemple pour la communication. Du coup merci à Netflix qui leur offre une plateforme pour s’exprimer. Du côté des acteurs certains visages sont plus ou moins familiers à l’instar de Missi Pylle alias Mrs Fowler qui ma foi a un cv particulièrement long. Rachel crow A.K.A Laney Tanner s’est faite connaitre du public grâce au télé-crochet X-Factor (yep elle sait chanter). C’est également le cas d’Ashley Murray A.K.A Deidra Tanner qui donne la voix dans son rôle dans la série Riverdale. Danielle Nicolet alias Marigold Tanner a quant à elle un rôle récurant la saison 3 de la série The Flash.

Tous les constituants d’un bon storytelling ont plus ou moins été respecté… juste la fin qui était rocambolesque et quelque peu tirée par les cheveux. En plus d’être surprenante, la fin nous laisse avec un sentiment de frustration et plus de questions. J’ai eu la nette impression que la fin a été bidouillée afin de résoudre tous les problèmes d’un seul coup. Cette histoire, bien que légère sur la forme, dépeint dans le fond une facette déjà bien connue des « ghettos noirs Américains » et généralement ça rime avec précarité et criminalité.

Et c’est dommage que l’intrigue secondaire concernant Laney, ait été survolée. Son histoire est une qui méritait d’être traitée avec la même importance que l’intrigue principale ou du moins aurait pu être traité en parallèle ; les deux sœurs n’ayant pas forcement la même perspective. Bref elle m’a paru beaucoup plus sympathique que Dreidra.

Additionnellement, on ne peut pas dire que le jeu des acteurs était éblouissant, mais il n’était pas complètement mauvais non plus. On a eu droit à ce qu’un film indépendant avec un casting plus ou moins connu peut offrir.

Cependant, Sasheer Zamata dans le rôle de Ms Spencer est celle qui pour ma part est sortie du lot ; bien qu’elle n’ait qu’un rôle de support. Chacune de ses apparitions à l’écran est un brin d’air frais. On en vient même à regretter qu’elle n’ait pas eu beaucoup plus de scènes.

 

D’un point de vue technique la réalisation est simple et classique ; pas de plans inutiles juste ce qu’on a besoin de savoir. J’ai trouvé sympa le côté interactif style YouTube de certaines scènes à la postproduction. Quant aux décors, la production s’en est tenu au minimum requis. En effet les clichés sur les ghettos et quartiers infréquentables sont parfaitement présentés. Mais au-delà de ces clichés, le rendu visuel est particulièrement bien fait… Bravo a la réalisation.

Au final « Deidra and Laney rob a train » est un film sympa. 90 minutes de détente, rien de plus.
Il faut tout de même applaudir le épartement des costumes car ce n’est pas tous les jours qu’on voit des Afro-Américaines, même dans le ghetto, avec leurs cheveux naturels. C’est rafraichissant de voir que les cheveux ne sont plus vu comme une chose à cacher et que c’est normal de les montrer sans complexe.

5/10

*- Cat’s Eyes est un célèbre animé des années 80 racontant l’histoire de 3 sœurs voleuses de tableaux.

Advertisements