Ayant retrouvé l’envie mais surtout la force de regarde à nouveau des productions cinématographiques nigérianes et ghanéenne, et n’ayant pas de compte IrokoTv ou CongaTv,  il ne me restait que…  YouTube.  Croyez-le ou non YouTube renferme un nombre incalculable de chaines qui proposent des films Nigérians et Ghanéens. Mais dans toute cette cacophonie il y a des chaines qui sont tout de même professionnelle c’est le cas  de NdaniTv  dont la chaine propose des séries et  autres émissions sur le divertissement nigérian.
Skinny Girl in Transit est une web série nigériane écrite et réalisée par Dami Elebe produit et diffusée par NdaniTv.
La série nous emmène dans le quotidien d’une jeune femme qui tente de perdre du poids. En effet dès les premières minutes, le ton de la série est donné ; Tiwalade (Abimbola Craig) est réveillée pas sa mère (Ngozi Mwosu) qui prétend avoir reçu le message du Saint esprit lui disant que si elle perd du poids elle trouvera plus vite le mariage. Et Tiwalade, qui est consciente qu’elle est en surpoids, se dit : « pourquoi pas, à quel point cela pourrait-il être difficile ? ». Cependant, perdre du poids s’avère être plus pénible qu’elle ne le pensait à l’origine.  En outre Tiwa, en plus d’avoir une vie amoureuse triste, doit aussi faire face à sœur cadette Shalewa (Sharon Ooja) qui elle est jolie, plus mince, mais aussi très superficielle.

La série compte 23 épisodes qui s’étendent sur 4 saisons.

Dans les 2 premières saisons, Le ton est plus léger. L’humour y est parfois subtil mais bien présent. On y découvre l’environnement familial, sentimental, mais aussi professionnel de Tiwa on apprend qu’elle est animatrice radio. C’est aussi au cour de ces saisons que seront également introduits  des personnages réguliers à savoir : Olamide aka Mide (Ayoola Ayolola) le boss de Tiwa, DIDI (Abisola Ayeola) collègue mais surtout très bonne amie de Tiwa ; Hadiza (Ini Dima- Okojie) collègue et némésis de Tiwa.
Dès la 3eme saison on observe un changement de ton. Même si on garde un certain humour, on va se rapprocher beaucoup du genre dramatique et ce sera pareil dans la 4eme saison. En plus, on est passé d’un format de 10 à 15 mins (saison 1 et 2) à un format de 20 à 30 min (saison 3 et 4) par épisode.
Au-delà de l’humour, la série aborde plusieurs thèmes sociaux. Il s’agit ici de pointer sous un ton léger les faits de sociétés Africaines en générale et Nigérianes en particulier tels que : la pression pour le mariage, les infidélités, les rapports entre collègues au travail, les « Sugar Daddy », etc… Des thèmes au travers desquels les téléspectateurs, même d’autres pays que le Nigeria, vont se reconnaitre.  Ces commentaires sociaux se déroulent à travers l’émission radio de notre héroïne dans laquelle elle aborde des sujets basés sur les bricoles qui se passe dans sa vie.

Une des particularités de la série observée beaucoup plus dans les séries américaines, Tiwa s’adresse directement au téléspectateur un peu comme un vlog ou comme dans le film Deadpool. C’est très déconcertant au début mais on s’y habitue même si parfois la technique n’y est pas toujours et ça casse un peu le rythme.

Je ne vais pas parler de tous les acteurs mais juste de ceux qui a mon humble avis donnent à la série tout son charme.
On tombe très vite sous le charme de la très spirituelle mère de Tiwa. Ngozi Mwosu est magistrale dans son rôle de mère hélicoptère obsédée par le mariage de sa fille, on ne se lasse pas de ses incantations spirituelles et magouilles pour faire chanter ses proches afin d’obtenir ce qu’elle veut. On ne peut également s’empêcher de remarquer la présence très colorée de Wosilat aka Wosi joué par Chioma Okoli. Elle a su donné vie à son personnage et on en vient à être impatient de la voir apparaitre. Hadiza (Ini Jima-Okojie) est la « méchante » qu’on adore détester. Mytho par excellence, elle a un certain charme malgré tout.
Je décerne  mon autre palme du meilleur personnage  à… *roulement de Tambour*  DIDI (Abisola Ayeola). DIDI (et ses punchlines) est celle qui maintient l’humour au top quand la série prend une tournure trop dramatique. En plus d’être de bon conseil, elle est franche et honnête.

Du côté du storytelling, l’histoire avançait normalement dans les 3 premières saisons et puis la saison 4 est arrivée. On a eu droit à une intrigue qui aurait pu être résolue en 2 maxi 3 épisodes, mais non ! ça a été rallongé sur toute la saison. À tel point qu’on ne s’est même pas rendu compte qu’il y avait une intrigue secondaire… maintenant que j’y pense y en avait-il ??  Je pourrais comprendre si les saisons avaient 20-24 épisodes, mais lorsque chaque saison compte maxi 10 épisodes je pense qu’il faut vite conclure. Sinon ça devient ennuyeux et agaçant.
Je déplore également l’absence de développement des personnages. On a l’impression qu’en 4 saisons les personnages n’apprennent jamais de leurs erreurs. Sauf si les 4 saisons se sont déroulées dans un très court laps de temps… ceci pourrait expliquer cela.

D’un point de vue visuel et sonore la production a fait du bon travail. En effet le problème d’éclairage et de son qui fait souvent défaut chez nos voisins a été corrigé. Quant au Département costume… Comment dire ? Si la plupart des personnages sont très bien habillés à savoir Shalewa, Mide, Hadiza ; les tenues de Tiwa par contre laissent souvent à désirer mais je suppose que c’est fait exprès étant donné les traits de caractère de notre héroïne. Mention spéciale au costume de Wosilat, son « Make up » permet d’accentuer encore plus les traits de caractère du personnage.

Un autre point positif : la bande son. Les music utilises sont au point. Les bonnes music utilisées au bon moment… bref rien de superflu. (Vous pouvez trouver la playlist Skinny Girl in Transit sur soundcloud)

Skinny Girl in Transit , c’est rafraichissant notamment dans un univers ou l’humour devient très vite cliché, redondant et grossier.
Dami Elebe  également scénariste d’une autre web série à succès, « Rumor has it »,  a su au travers de cette série nous montrer qu’on peut faire de l’humour sans être théâtral comme c’est le cas dans beaucoup de nos comédies ou sans verser dans les stéréotypes ridicules.
Une 5eme saison serait en route et c est pas moi qui vais me plaindre au contraire j’ai hâte de retrouver tous ces personnages.

Ma note : 8/10

@loudji22

 

 

Advertisements